L'ALSACE & un peu 

D'HISTOIRE En quelques dates .

Blason de l'ALSACE

Pour faire date :

Résumer 20 siècles d'histoire en quelques dates relève de la gageure.
Plus modestement, ces quelques repères chronologiques, fondateurs pour certains, plus symboliques pour d'autres, doivent nous aider à mieux comprendre la formation de l'espace régional et de l'identité alsacienne.

58 Av  J.C  Au cours d'une campagne éclair en direction du Rhin, César défait le chef suève Arioviste et son armée.

 Cette « bataille d'Alsace » , peut-être livrée sur l'Ochsenfeld, près de Cernay, marque l'entrée de la région dans la géopolitique de l'Europe.

89 Ap J-C  Domitien organise les provinces romaines de la Germanie supérieure (qui inclut l'Alsace et la rive droite, jusqu'au Jura) et Inférieure.

402-406  La frontière du Rhin est perdue par les Romains. Les Germains sont désormais bien établis sur la rive gauche du fleuve.

610 Apparition du nom Alsace.

640-740 Le royaume franc d'Austrasie organise un duché d'Alsace pour contrôler les Alamans, qui sont encore mal soumis.

829 L’empereur louis le Pieux, fils de Charlemagne (168-814), décide de donner l'Alsace, l’Allémanie et la Rétie (Suisse) à son fils cadet CharIes. La région est alors au Centre d'un empire qui s'étend sur la plus grande partie de l'Europe.

870 Au traité de Mersen, l'Alsace passe au royaume de Germanie (dont elle fera partie Jusqu'au XVI siècle).

884 L’AIsace est divisé en deux Comtés,  le Nordgau et le  Sundgau.

1125 Le duc de Souabe Frédéric de Hohenstaufen (1105-1147), dit le Borgne, s'intitule duc d'Alsace.

Il construit les châteaux d'Haguenau et du Haut-Koenigsbourg

.Château du Haut-Koenigsbourg

Vers  1135 L’empereur Lothaire III établit  des landgraviats (Haute et Basse AIsace*) pour garantir son autorité face aux seigneurs locaux.  

1225 Construction du pont de Bâle sur le Rhin et ouverture de nouvelles routes par les Vosges et par les Alpes.

1273 Rodolphe de Habsbourg, dont la famille tire sa force des fonctions de landgrave de Haute Alsace, devient empereur de Germanie (1273-1290).

1308-1332 Dans les grandes villes, les corporations de métiers aspirent à un rôle politique accru.

1338 Le « roi Armedier » et sa bande de fanatiques s’attaquent aux juifs des villes alsaciennes.

1354 Création de la ligue des dix villes impériales (Décapole).

1388 Les Strasbourgeois construisent un pont qui restera pendant trois siècles la meilleure voie d'accès est-ouest à travers le Rhin.

1431-1447 le Rhin supérieur devient Je véritable centre de la chrétienté. Hommes et idées circulent. A Strasbourg. Gutenberg travaille à l'Invention d'une presse à Imprimer.

1433 Dans le sud de l’Alsace et sur la rive droite du Rhin, relevant des Habsbourg, se forment des Etats provinciaux.

1469-1474 le duc de Bourgogne Charles le Téméraire rachète les terres autrichiennes de Haute-Alsace et s’en sert comme tête de pont sur le Rhin.

1494 Sébastien Brant publie La Nef des fous, poème satirique fustigeant les modes de son temps et préconisant une réforme morale. L’imprimerie connaît un rayonnement  exceptionnel depuis Bâle et Strasbourg et suscite une pléiade d'artistes.

1525 L’insurrection paysanne embrase une grande partie de l'Allemagne, mais atteint son paroxysme entre Vosges et Rhin.

1538 Le réformateur Jean Calvin se réfugie à Strasbourg comme de nombreux  protestants français.Plusieurs villes (Bâle. Mulhouse, Strasbourg) ont adhéré très rapidement aux idées de La Réforme.

Jean CALVIN

1607 Les Habsbourg accroissent leur pression en Alsace, qu'ils envisagent de céder à leurs cousins d'Espagne (traité de 1617).

1621-1622 En guerre contre les Habsbourg catholiques depuis 1618, les protestants allemands de Mansfeld cantonnent au Palatinat et en Alsace du nord. C'est le premier épisode alsacien de la guerre de Trente Ans.

1632 Venus à la rescousse des Protestants, les Suédois obtiennent le passage à Strasbourg et occupent l'Alsace où Ils se battent contre les Impériaux. Notamment les Lorrains.

1648 Au traité de Munster. Les Français, qui ont pris le relais de leurs aillés suédois (depuis 1639), obtiennent les possessions alsaciennes et les droits de l’Autriche. L’objectif visé est surtout stratégique : c'est la tête du pont de Brisach.

1655-1658 L’intendant Colbert de Croissy organise une province française à partir des structures abandonnées par l’Autriche.

Colbert-Croissy

1662 Pour relever l'Alsace des ruines de la guerre de Trente Ans, attribution de terres et avantages aux immigrants, surtout d'origine suisse

1681 Strasbourg devient la résidence de l'Intendant et le siège d'une garnison française très nombreuse.

1697 La restitution de Brisach à l’Autriche fait du Rhin une frontière militaire, symbolisée par la place forte de Neuf- Brisach.

1790 (juin) La province d'Alsace est scindée en deux départements, Bas-Rhin et Haut-Rhin.

1791 Les Juifs deviennent citoyens français.

1795-1798 L’avocat colmarien Reubell, « co-président »  et vérifiable chef du Directoire, mène une politique d'extension de la République sur la rive gauche du Rhin. Mulhouse vote massivement sa réunion à la France.

1801 A Wesserling, première utilisation de la force hydraulique pour faire tourner des métiers à filer. La machine à vapeur suit vers 1810.

Le Concordat en 1801, les articles organiques en 1802 et les textes spécifiques pour le culte israélite en 1808 régissent les quatre cultes reconnus (catholique, Luthérien, réformé et Israélite).

1839 Ouverture de la ligne de chemin de fer Mulhouse-Thann, bientôt suivie par Strasbourg-Bâle(1841), épine dorsale de l'Alsace, Strasbourg-Paris (1852) puis Bâle -Paris.

1870 (4-6 juillet) Batailles de Froeschwiller/Woerth. L’armée allemande occupe l’Alsace.

1872 (30 sept) Près d'un demi-million d’Alsacien- Lorrains optent pour la nationalité française.

1881-1885 Lois sociales allemandes : assurances maladie, accident du travail et retraite, qui reprennent des modèles expérimentés à Mulhouse.

1883 L’allemand seule langue officielle du ReichsIand.

Aout 1914 L’offensive française se brise près de Colmar et de Mulhouse : le front se stabilise dans les Hautes Vosges et dans le Sundgau.

1920 A l'euphorie de la victoire  succèdent des tensions politiques et sociales. Expulsion de dizaines de milliers d'Allemands.

1924 La politique d'assimilation menée par Herriot provoque des réactions nombreuses.

1939 Evacuation des localités proches de la ligne Maginot : quatre cent mille Alsaciens s’installent dans le sud-ouest de la France.

1940 L’Allemagne procède à une annexion de fait dans le Gau Ober-rhein, avec l'appui d'une partie des autonomistes  alsacien. Germanisation forcée et mise en place du régime nazi. Ouverture des camps de Schirmeck puis du Struthof. Epuration ethnique.

1942 (25 aout) Incorporation de force de 130 000 Jeunes Alsaciens et Mosellans dans la Wehrmacht. Un tiers meurt au combat ou dans  les camps de prisonniers.

1949 Le Conseil de l'Europe s'installe à Strasbourg, ville symbole choisie par Churchill.

1958 Vème  République

1982 Depuis cette date les lois de décentralisation successives donnent davantage de pouvoir aux collectivités locales.


*Haute et Basse ALSACE en 1576