HISTOIRE D'ANCETRES 

Les relevés de l’état civil français puis des paroisses nous confirment les premières générations jusqu’au mariage de Johannes Petrus Halter avec Marguerite Gehl le 21 novembre 1741 en Alsace au Mont Ste Odile , acte  de mariage dans lequel est noté que notre Johannes Petrus est originaire de Lungern en Suisse.
Les 6 générations suivantes sont le résultat des recherches menées par moi même  et Hans Ming.
La partie historique est extraite des livres :
« Menschen, Namen und Geschiten » de Hans Ming, et du livre « von Halten » de Peter Kaiser.
et des  recherches personnelles en Suisse et en Alsace de mon Cousin Gérard HALTER.
 

La famille  HALTER  ----  VIII siècles d'histoire

Date Nom sosa origine, mariage, profession, citations, autres
1710 Johannes Petrus Halter 320 o Lungern, mariage au mont st Odile avec Ghel Marguerite
1679 Halter Jean Mélchior 640 o Lungern, époux de Reinhard Marie, le premier émigré en Alsace
1645 Halter Mélchior 1280 o Lungern, marié avec Gasser Katharina (Halter Lahm)
1620 Halter johan Beat 2560 o Lungern, marié avec Halter Elisabeth, huissier du parlement Suisse
1580 Halter Heinrich 5120 o canton d'Obwalden, intendant de la chapelle St Beat d'Obsee
1550 Halter Rudolph 10240 o canton d'Obwalden
1510 Halter Johan 20480 o canton d'Obwalden
1480 Halter Niklaus 40960 o canton d'Obwalden, 6 x Landamann de Lungern
1440 Halter Heini
(petit fils de Rudolf)
1390 Von Halten Petermann  
(fils de Rudolf)
1361 Von Halten Rudlof
arrière grand-père de Niklaus, premier Landamann de Lungern
1332 Von Halten Konrad
destruction du château par les troupes de Berne et Solothurn
1330 Von Halten Peter
Ecoutète à Thoune aux services des Kyburg
1241 Von Halten Kuno 
1ère citation comme chevalier lors d'une cérémonie 
1220 Von Halten Gottfried
à épousé la fille d'un baron
1201 Von Halten Notker 
1ère citation sur une rotule de 1201 scellé par l'évêque de Constance

Les von HALTEN du XII ème au XVème siècle

C’est ici que commence l’histoire de notre famille, nous n’avons certes pas de preuves écrites, mais un ensemble d’indices nous traçant un chemin menant vers ce lieu.Halten un bourg castral construit au pied de la tour des chevaliers von Halten.

 

A environ 500 mètres au nord de la tour de Halten se trouvait une motte castrale avec ses maisons entourées d'une palissade en bois datant du 11 ou 12 ème siècle, aujourd'hui disparue.  Au milieu du village se dresse encore aujourd'hui la tour fortifiée de HALTEN , construite sur les ordres du puissant duc de Zähringen dont le duché s'étendait d'Offenburg dans le pays de Bade en Allemagne jusqu'à Thoune en Suisse.
Cette tour imposante et massive protégée par un fossé et des remparts, inspirait crainte et respect auprès des paysans locaux qui vivaient dans d'humbles fermettes en bois aux toits de chaume.
Le premier occupant de ce château fût Notker von Halten en 1201, avec lui débute la fondation du village de Halten.


Von Halten un patronyme de Chevaliers

 Le siège des Chevaliers de Halten ( Sitz der Ritter von Halten )

Les Chevaliers von Halten sont connus dès le 12ème siècle d'abord comme famille ministérielle des Zähringer , et à partir de 1218 au service des Kyburger .Au cours de la guerre de Gümmenen le château de Halten fût détruit en 1332 par les Bernois.La seigneurerie des Halten s'étendait entre Kriegstetten et Aeschi, Derendingen et sur l'enclave du Steinhof.

LES Von HALTEN

Famille de ministériaux, mentionnée entre le XIIIe et le XVIe s. Le patronyme a pour origine le château fort de HALTEN., situé dans la commune soleuroise du même nom, dont la tour du XIIIe s. subsiste encore. Une branche établie à Gléresse portait le nom d'Autes ou de Aultez. Après l'extinction des comtes de Kibourg, dont ils étaient vassaux, les HALTEN. devinrent autonomes. Leur seigneurie comprenait quelques villages au sud-est de Soleure, ainsi que des propriétés disséminées en Haute-Argovie et dans la campagne bernoise. La généalogie est lacunaire et les filiations de certaines branches sont contestées. Des liens de parenté sont attestés avec les chevaliers von Matten et les barons von Hunwil d'Obwald. Notker est le premier des HALTEN. à être mentionné, en 1201. Après la destruction du château fort lors de la guerre de Gümmenen, Konrad III, écuyer, vendit la seigneurie à un bourgeois de Berne vers 1333. Il reçut la même année des droits dans l'Oberland bernois, où une branche de la famille semble cependant avoir été fondée avant 1300. Peter, vassal des comtes de Kibourg-Berthoud et landamman du Hasli de 1304 à 1309, y est mentionné dès 1299. D'autres membres de cette branche jouèrent un rôle majeur dans la politique de l'Oberland bernois au XIVe s. Une autre lignée, probablement apparentée avec celle-ci, est attestée dans la seconde moitié du XIVe s. à Obwald, où elle occupa une place politique et sociale importante. Un membre de la famille, également prénommé Peter, est le premier d'une souche reçue bourgeoise de Soleure en 1327, qui s'éteignit au début du XVe s. avec Dietmar, écuyer et membre du Conseil. Une dernière branche posséda la mayorie de Gléresse dès 1350 et était vassale des comtes de Neuchâtel.


LES VON HALTEN DU VILLAGE DE HALTEN

Notker von Halten 1201 Au service du Duc Berschtold V. von Zähringen
première famille citée et certainement les premiers habitants de la tour
Kuno von Halten 1240 Au service du baron von Kyburg
Diemut von Halten 1300 Abbesse au couvent de Fraubrunnen
Konrad von Halten 1332 Au cours de la guerre de Gümmenen le château de Halten fût détruit par les Bernois
Peter von Halten 1330 Ecoutète à Thoune aux services des Kyburg
Verena von Halten XIVème siècle Prieure au couvent de Fraubrunnen
Klara von Halten 1370 L'ensemble des domaines et la tour von Halten passe aux von Spiegelberg suite au mariage de Klara avec Imer von Spiegelberg
Petermann von Halten XVème siècle Bourgeois et juge de la ville de Solothurn

Notker von HALTEN

Notker von Halten, (Nogger de Haltun) fût cité une unique fois dans une rotule en 1201, à l’occasion d’une importante cérémonie
mettant un point final à un différent survenu lors de la récente fondation du monastère Saint Urban avec le prêtre de Wynau soutenu
par les Chevaliers Rudolf et Konrad von Bechburg.

rotule_Notker.jpg

L’évêque Diethelm von Konstanz est personnellement intervenu pour sceller cette réconciliation, entouré par les notables de la région pour cautionner ce contrat, le comte Hermann von Frohburg et son fils, Ulrich von Langenstein, des représentants de von Zofingen.

Parmi la liste des témoins présents figure un groupe de « ministeriales ducis » les vassaux du Duc von Zähringen, Seigneur de cette région de l’Aar. Sept personnes au service des Zähringer furent invité par l’évêque pour clôturer cet acte, parmi lesquelles, Chono von Mattstetten, Anselmus von Burgdorf, Noggerus de Haltun et Heinricus vom Stein, également trois autres familles ministérielles du comte de Frohburg, des chevaliers du Seigneur von Bechburg.

Nous voyons Notker en bonne et éminente compagnie à cette occasion. Par la suite nous n’avons plus d’informations à son sujet, mais nous pouvons supposer de manière certaine que Notker à été le premier habitant de la tour, et peut être même son bâtisseur.





Extrait du livre: von Halten de Peter Kaiser 

(textes et tableaux de Gérard. HALTER)